background1.jpg

Mieux comprendre

les milieux aquatiques

 

Travaux de restauration physique du Ru des Philiberts - Aillant sur Milleron

Sept 2018

 

Cours d'eau concerné(s) : Ru des Philiberts

 

Commune(s) : Aillant sur Milleron

 

Maître d'ouvrage : SIVLO

 

Maître d'oeuvre : SIVLO

 

Entreprises(s) : Entreprises CSC (45), APAGEH (45)

 

Objectifs : Restauration physique du Ru et remise en eau d’une zone humide relictuelle

                      

 

 

 

Perturbation du milieu

Le Ru des Philiberts, affluent rive droite du Milleron, a un objectif d’atteinte du bon état écologique d’ici 2021. Cette atteinte du bon état passe par la restauration physique du cours d’eau ainsi que la continuité écologique (présence d’étang sur cours).   

 

Comme la majorité des cours d’eau du bassin, le ruisseau des Philiberts, affluent du Milleron, a subi un recalibrage systématique de son lit. Ainsi, dans les années 80, et suite au remembrement agricole, son tracé a été rectifié et simplifié en un chenal uniforme.

Au pied de l’Etang communal d’Aillant sur Milleron, le Ru des Philiberts s’écoule et nous retrouvons la dernière zone humide relictuelle de celui-ci qui est en eau uniquement en période de crue du fait de sa profondeur et son implantation.

  

     

 

L’objectif des travaux est de :

 

  •  Diversifier les écoulements et les habitats du lit mineur : profondeurs, vitesses, substrats,

  • Permettre l’alimentation d’une zone humide relictuelle de 4 250 m2,

  • Assurer une reconnexion dans le lit d’origine du ruisseau,

  • Optimiser l’autoépuration du cours d’eau (zone tampon),

  • Augmenter le potentiel d’accueil de la faune et flore aquatique,

  • Valoriser le paysage et les activités récréatives aux abords et dans le lit du ru en cœur de village.

 

Dans le cadre d’un partenariat avec le LEGTA Les Barres de Nogent sur Vernisson (45), un groupe d’étudiants de BTS GPN (Gestion et Protection de la Nature) ont mené une étude globale sur le fonctionnement du Ru ainsi que de la zone humide attenante afin de pouvoir déterminer un projet de restauration et d’amélioration de celui-ci.

 

A l’aide des relevés topographiques effectués, le nouveau tracé du Ru des Philiberts a pu être défini au sein de la zone humide.

 

Descriptif des travaux de restauration :

 

1. Abattage de la peupleraie communale

 

Les peupliers arrivés à maturité ont été abattus et seront remplacés par des aulnes, essence présente en bord de cours d’eau.

 

 


 L’ensemble des matériaux ont été valorisés, une partie en bois de chauffage et la seconde partie sera utilisée en paillage sur la commune.

 

 2. Création d'un nouveau chenal d'écoulement

 

Un nouveau chenal d’écoulement a été défini à l’aide des relevés topographiques réalisés sur le secteur qui ont pu définir les points les plus bas sur le secteur. La technique retenue a été de scarifier la végétation sur 20 à 30 cm de profondeur sur environ 1 mètre de large afin de retrouver un profil cohérent vis-à-vis du gabarit du cours d’eau. Il a été choisi de ne pas être trop interventionniste afin de permettre au ru de s’ajuster de lui-même.

 

   

 

 3. Décaissement en pente douce du merlon de curage sur 80m

 

Le merlon de curage issue du recalibrage a été arrasé sur 80 m abaissant la zone d’étalement de l’eau en période hivernale et permettre de retrouver la côte naturelle du terrain initial.

Les matériaux issus du décaissement ont été utilisés d’une part pour permettre de dévier les eaux dans le nouveau lit mais également de reboucher l’ancien lit du Ru des Philiberts situé au pied de la digue de l’étang. Cette solution permet également l’accès au ru par les habitants plus facilement.

 

 

  4. Création d'une mare pédagogique

 

Une mare pédagogique a été crée en complément afin d’accentuer le rôle pédagogique et permettre une diversification faunistique et floristique de la zone.

 

 

Démarches réglementaires :

 

Dossier de déclaration au titre de la Loi sur l’Eau

Arrêté préfectoral du 9 juillet 2018

Validation des principes de travaux et du piquetage des aménagements projetés en date du 1 octobre 2018.

                                              

Gestion/ indicateurs de suivi :       

 

Un suivi après travaux sera réalisé en partenariat avec le LEGTA Les Barres pour identifier les macros invertébrées du site restauré et la Fédération Départementale pour la Pêche et la Protection des Milieux Aquatiques du Loiret pour effectuer un suivi piscicole. Ces indicateurs permettent d’évaluer le gain apporté au cours d’eau restauré et d’évaluer sa qualité biologique.

 

Communication /Valorisation de l’action :

 

L’objectif principal est de permettre au grand public, aux élus locaux et aux gestionnaires des milieux aquatiques d’être sensibilisés sur ce chantier de restauration physique.

 

Des panneaux d’information seront installés sur le site afin de montrer la biodiversité que l’on peut retrouver aux abords d’un cours d’eau et d’une zone humide.

 

 

 Plan de financement :

Financeurs

Taux de subvention

Montant en euros TTC

Agence de l’Eau Seine Normandie

  80 %

6 715.52 €

Conseil Général du Loiret

-

 

Conseil Régional du Centre

15 %

1 259.16 €

Auto financement du SIVLO

5 %

419.72 €

 

 

 

 

 

 

Les travaux en chiffres : (linéaire restauré, volume, etc.) :

 

  • 200 m de linéaire de cours d’eau restauré

  • Remise en fonction d'une zone humide de 4250 m2

 

Bilan :

 

Ces travaux ont démontré leur efficacité. L’amélioration des caractéristiques physiques et biologiques du cours d’eau sur ce tronçon montre une évolution positive.

 

Détail des coûts

Montant en euros TTC

Etudes

- €

Acquisitions

-

Travaux et aménagements

8 254 €

Indicateurs de suivi

- €

Communication, valorisation de l’action

140.40 €

Coût total de l’opération

8 394.40 €

 

Le chantier en images :

    
   
 

 

Les partenaires du SIVLO :