background1.jpg

Mieux comprendre

les milieux aquatiques

 

Travaux de restauration de la continuité écologique au Moulin du Chemin à Triguères

Décembre 2016

 

Cours d'eau concerné(s) : Ouanne

 

Commune(s) : Triguères

 

Maître d'ouvrage : SIVLO

 

Maître d'oeuvre : Bureau d'étude CE3E (27)

 

Entreprises(s) : Entreprises SEGEX (91), APAGEH (45)

 

Objectifs : Restauration de la continuité écologique, amélioration de la répartition

des eaux entre le bras Nord et le bras Sud

 
  

Perturbation du milieu

Le Moulin du Chemin, situé sur le bras nord de l’Ouanne sur la commune de Triguères, était historiquement une usine fabriquant des aliments pour le bétail à l’aide d’une turbine jusque dans les années 1980. Actuellement, ce bâtiment est reconverti en logement individuel et ne présente plus d’activités économiques.

 

Le complexe hydraulique était composé de cinq ouvrages :

  • Un système de vannage composé de deux vannes de circulation sous le moulin et de deux vannes de décharge en amont de celui-ci

  • Un déversoir latéral servant de bras d’alimentation du bras Sud en période de montée des eaux avec une crémaillère manœuvrable en son centre

  • Un déversoir latéral servant d’alimentation du bras de décharge, celui est constitué de palplanches suite à son effondrement partiel

  • Un seuil répartiteur en enrochements

  

 

Vannage du Moulin du Chemin

 

De nombreux barrages ont ainsi été érigés sur les différentes rivières du bassin suite aux travaux de recalibrage et de rectification des années 70 afin de compenser la perte de hauteur d’eau induite par ces travaux. Ce complexe, n’ayant plus d’usage, rendait les manœuvres et l’entretien du moulin de plus en plus contraignant, entrainant une vétusté croissante des différents ouvrages (fuites au niveau des vannes, des bajoyers et effondrement de certains ouvrages).

 

La commune étant propriétaire des ouvrages et rencontrant des problèmes de gestion a souhaité que des travaux soient réalisés tout en maintenant un niveau correct dans le bief du moulin et en conciliant la valorisation écologique du cours d’eau, les activités de loisirs présentes sur l’Ouanne (pêche, promenade,etc.) et la valorisation paysagère duparcours de santé et du gymnase de la Communauté de Communes de la Cléry, du Betz et de l’Ouanne (3CBO).

 

 Après une large concertation avec la commune et les partenaires techniques et financiers, il a été choisi d’intervenir sur trois ouvrages en priorité sans nuire considérablement au niveau du bief.

 

Descriptif des travaux de restauration :

 

1. Nettoyage du bras de décharge en contre bas du gymnase

 

Une sélection de la végétation buissonnante et arbustives a été entreprise afin de créer des puits de lumière au cours d’eau et permettre une diversification / régénération des essences présentes.

 


 
Nettoyage de la végétation du bras de décharge du Moulin

 2. Suppression des enrochements de répartition des débits

 

Les enrochements présents en travers de l’Ouanne ont été enlevés à l’aide d’une pelle hydraulique de 25 T. Une fois enlevés, ils ont été placés en rive gauche du bras du Sud au niveau de la zone d’érosion créé par la puissance du cours d’eau.

 

Ouvrage de répartition des eaux avant et après travaux

 

 3. Mise en place d’un ouvrage de prise d’eau

 

L’ouvrage de répartition entre le bief et le bras Sud a été démoli à l’aide d’un brise roche hydraulique (BRH) installée sur la pelle pour tout ce qui concassage de l’ouvrage. Les palplanches constituant l’armature de l’ouvrage ont été arrachées ou coupées selon leur ancrage.

 

L’ensemble des matériaux ont été évacués dans des centres de tri spécialisés.

 

 

Vannage et déversoir de décharge vers le bras Sud

 

Démantèlement de l’ouvrage                         Evacuation des palplanches

 

Une fois l’ouvrage supprimé et la mise en place d’un batardeau en big-bag de terre, l’entreprise a pu créer la fosse de dissipation et créer l’ouvrage de prise d’eau du bras de contournement.

 

Création de la fosse de dissipation et de l’ouvrage de prise d’eau

 

 4. Comblement de l’ouvrage de prise d’eau du bras de décharge

 

Du fait de son effondrement, il a été convenu de le combler totalement pour permettre de dessiner le nouveau bras de contournement. Les matériaux prévus à cet effet sont issus du terrassement du bras de contournement afin de minimiser les apports de matériaux.

 

Ouvrage de décharge démoli avant et après travaux

 5. Création du bras de contournement

 

En parallèle de la création de l’ouvrage de prise d’eau et le comblement de l’ouvrage de décharge, le bras de contournement a été terrassé sur 80 ml. Des berges en pentes douces ont été créées.

 

 

Vue aérienne de la zone d’emprise du bras de contournement (novembre 2016)

 

      Terrassement du bras de contournement            Mise en forme du fond du bras de contournement

 

Des enrochements ont été mis en place à plusieurs endroits afin de créer des caches pour la faune aquatique et des granulats ont été déposés pour diversifier les écoulements et reconstituer un substrat adapté.

 

 6. Prolongement du parcours de santé et mise en place d’une passerelle

 

 

Vue aérienne du site après la remise en eau (Janvier 2017)

 

 

Vue aérienne de la zone de travaux (Octobre 2017)

 

Démarches réglementaires :

 

Dossier de déclaration au titre de la Loi sur l’Eau

Arrêté préfectoral du 25 novembre 2016

Validation des principes de travaux et du piquetage des aménagements projetés en date du 16 novembre 2016

                                              

Gestion/ indicateurs de suivi :       

 

Le syndicat a réalisé des mesures d’indicateurs biologiques sur les macro-invertébrés (I2M2 : Indicateur Invertébré Multimétrique) et la qualité de l’eau permettant de réaliser un état des lieux hydro biologique avant ces travaux de restauration de la continuité écologique.

 

Ces mêmes indicateurs seront réalisés quelques années plus tard afin de démontrer l’efficacité de ces travaux sur les différentes espèces inféodées aux milieux aquatiques et des pêches électriques seront effectuées pour voir l’efficacité des aménagements.

 

Communication /Valorisation de l’action :

 

L’objectif principal est de permettre au grand public, aux élus locaux et aux gestionnaires des milieux aquatiques d’être sensibilisé sur ce chantier de restauration de la continuité écologique, pour cela un support de communication a été réalisé et mis à disposition à la mairie.

Le document est téléchargeable via le lien suivant : Plaquette de communication du Moulin du Chemin à Triguères 

 

Le site a été visité par les élus du SIVLO, les partenaires techniques et financiers (Agence de l’Eau, Région Centre Val de Loire, Conseil Départemental du Loiret et Fédération de pêche du Loiret) dans le cadre des comités de pilotage ainsi que lors de la mise en eau des aménagements en décembre 2016.

D’autres journées d’échanges avec le grand public, les scolaires, d’autre Syndicat de rivières ont été organisées à plusieurs reprises.

 

Une vidéo retraçant l’ensemble des travaux d’aménagement a été réalisée grâce à un drone.

Vidéo : Travaux de restauration de la continuité écologique de l'Ouanne au Moulin du Chemin à Triguères

 

Plan de financement :

 

Financeurs

Taux de subvention

Montant en euros TTC

Agence de l’Eau Seine Normandie

  80 %

152 424 €

Conseil Général du Loiret

-

 

Conseil Régional du Centre

15 %

28 579.50 €

Auto financement du SIVLO

5 %

9 526.50 €

 

 

 

 

 

 

Les travaux en chiffres : (linéaire restauré, volume, etc.) :

 

  • 9 200 m de linéaire de cours d’eau décloisonné (sans ouvrage)

  • 80 m de créer pour un nouveau bras de contournement

  • 3 suppression d’ouvrage

 

Bilan :

 

Ces travaux ont démontré leur efficacité. L’amélioration des caractéristiques physiques et biologiques du cours d’eau sur ce tronçon montre une évolution positive.

 

Détail des coûts

Montant en euros TTC

Etudes

25 715 €

Acquisitions

-

Travaux et aménagements

162 000 €

Indicateurs de suivi

2 100 €

Communication, valorisation de l’action

715 €

Coût total de l’opération

190 530 €

Les partenaires du SIVLO :