background1.jpg

Mieux comprendre

les milieux aquatiques

 

Le Bassin du LOING

SIVLO

 

Présentation générale

 

Le Loing, affluent rive gauche de la Seine, possède un bassin versant de 4 150 km2. A cheval sur trois départements (l’Yonne, le Loiret et la Seine et Marne), elle prend sa source à Sainte Colombes sur Loing dans l’Yonne et conflue avec la Seine à Saint Mammès.

 

Avec son linéaire de 166 km, il traverse les communes de :

 

 De sa source à la limite de l’Yonne :

 

 

 

 

 

 

 

Source du Loing 

- Sainte Colombe sur Loing

 

 

 

- Saint Martin des Champs

 

 

 

- Saint Sauveur en Puisaye

 

 

 

- Saint Privé

 

 

 

- Moutiers en Puisaye

 

 

 

-  Bléneau

 

 

 

- Saint Fargeau

 

 

 

- Rogny les Sept Ecluses

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Sa traversé dans le Loiret:

    
Le Loing à Montargis   
     

- Dammarie sur Loing

 

 

 

 

 

 

- Montargis

     

- Sainte Geneviève des Bois

 

 

 

 

 

 

- Châlette sur Loing

     

- Châtillon Coligny 

 

 

 

 

 

 

- Cepoy

     

- Montbouy

 

 

 

 

 

 

- Girolles

     

- Montcresson

 

 

 

 

 

 

- Fontenay sur Loing

     

- Conflans sur Loing

 

 

 

 

 

 

- Nargis

     

- Amilly

 

 

 

 

 

 

- Dordives

         

Son passage de la Seine et Marne à son arrivée en Seine :

 

 

- Château Landon

            

- Grez sur Loing

 

- Souppes sur Loing

         

- Bourron Marlotte

 

- La Madeleine sur Loing

         

- Montigny sur Loing

 

- Poligny

         

- La Genevraye

 

- Bagneaux sur Loing

         

- Episy

 

- Saint Pierre Lès Nemours

         

- Orvanne

 

- Nemours

         

- Veneux les Sablons

 

- Montcourt - Fromonville

         

- Saint Mammès

 
Le Loing à Fontenay sur Loing           

Alimenté par la Nappe de craie, le Loing voit son cours perturbé par la présence de nombreux étangs

sur sa partie amont et celui-ci s’élargit par l’accumulation de petits ruisseaux donnant rapidement de l’importance au Loing.

A partir de Rogny les Sept Ecluses, nous nous trouvons sur une rivière typique de plaine alluviale aménagée au 19 ème siècle pour la navigation.

 

 

 

Le Loing compte cinq affluents rive gauche (le Puiseaux, le Vernisson, le Solin, la Bezonde et le Fusain) ; puis neuf affluents en rive droite (Ouanne, Cléry, Betz, Orvanne,…).

Classé en deuxième catégorie piscicole, le Loing héberge une grande diversité d’espèces typique d’un cours d’eau de plaine à écoulement lent telles que le brochet, la perche, le gardon, la brème ou encore l’anguille.

 

  • Sur le périmètre du SIVLO…

 

Le syndicat du SIVLO a été créé suite à la fusion de nombreux syndicats présents au sein du bassin versant du Loing.

Aujourd’hui, le SIVLO gère le Loing dans son intégralité sur le département du Loiret, soit de Dammarie-sur-Loing à Dordives. Près de 70.2 km de linéaire de rivières sont gérés, sur 14 communes divisées en deux sous bassin ; le bassin du Loing Amont et le bassin du Loing Aval couvrant un bassin versant de 1755 km2. La particularité du Loing est la présence de nombreux moulins ainsi que l’utilisation de cette rivière pour la navigation sur certains secteurs.

 Carte du comité de bassin Loing Aval

Composition du comité de bassin

 

  • Le Loing Aval


Le bassin versant du Loing Aval s’étend sur 28 communes, il commence son périple à Conflans sur Loing jusqu’à Dordives.

Les principaux affluents sur ce secteur sont : le Puiseaux, le Vernisson, le Solin et la Bezonde en rive gauche ; puis l’Ouanne la Créssonnière, la Cléry et le Betz en rive droite.

 

  • Perturbations et objectifs

 

Entre 1960 et 1990, beaucoup d’aménagements ont été entrepris sur l’ensemble du bassin afin de modifier les capacités hydrauliques de la rivière. Les principaux ont été :

 

  • L’assainissement des parcelles avec la mise en place de buse

  • L’implantation d’ouvrages hydrauliques de type barrages

  • La rectification du lit de la rivière.

 

  Le Loing à Montargis       

Depuis les années 2000, en suivant les réglementations européennes et nationales, les travaux de restauration et d’entretien visent à reconquérir une bonne qualité chimique et écologique des milieux aquatiques afin de répondre à la Directive Cadre sur l’Eau (DCE). Plusieurs travaux ont été effectués dans ce sens par le SIVLO avec notamment de l’entretien de ripisylve, la mise en place de protection de berges, le démantèlement d’ouvrage bloquant la circulation des sédiments et de la faune piscicole ainsi que de la recharge granulométrique.

 

 

 

Le Loing est actuellement classé en bon état écologique par l’Agence de l’Eau Seine Normandie  en vue des objectifs européens. Les principales actions à mener sont sur la restauration de la continuité écologique. En effet de nombreux ouvrages transversaux (seuil, clapet,…), ancien moulin (vannage, déversoir,…) n’ayant plus de fonctions entravant la libre circulation des poissons et des sédiments sur le cours du Loing.

Suite à une étude menée en 2008/2009 sur l'ensemble des ouvrages, le SIVLO s'est engagé dans un programme pluriannuel de 5 ans, à les aménager afin de les rendre franchissables.

    Le Loing au déversoir de la Vallée à Fontenay sur Loing (45)

 

Sur les 17 ouvrages retenus sur ce projet parmi les 80 ouvrages étudiés, 9 sont présents le Loing (8 sur le cours de l’Ouanne). Au jour d’aujourd’hui, 2 ouvrages ont été effacés et 4 sont actuellement en cours d’étude.

 

En concertation avec les différents partenaires techniques et financiers, les élus et les riverains, plusieurs chantiers ont été étudiés ; à l’image des travaux réalisés sur le déversoir de la Vallée situé entre Girolles, Cepoy et Fontenay sur Loing. (cf. photo ci-contre)

 

                                                                  Le déversoir de la Vallée après effacement de l'ouvrage à Fontenay sur Loing (45)

 

Travaux réalisés sur le périmètre du SIVLO 

 

Pour plus d'information sur les travaux, cliquer sur le lien suivant :

 

Effacement du déversoir de la Vallée sur le Loing entre Cepoy, Girolles et Fontenay sur Loing

 

Effacement du déversoir de l'Ancien Moulin à Châlette sur Loing

 

Travaux de renaturation du Loing suite à l'effacement du déversoir de l'Ancien Moulin à Châlette sur Loing

 

 

 

 
SIVLO

 

Présentation générale

 

La Bezonde prend sa source en forêt d’Orléans sur la commune de Boiscommun à la « Fontaine Fischer ». Sa confluence avec le Loing est interceptée par le canal d’Orléans à Sainte Catherine sur la commune de Pannes.

Affluent rive gauche du Loing, ce cours d’eau est non domanial et classé en 2ème catégorie piscicole.

La Bezonde s’étend sur un linéaire d’environ 30 km et traverse les communes suivantes : 

 

                                             

- Boiscommun 

                                   

- Ladon

                                             

- Nesploy

                                   

- Villemoutiers

                                             

- Quiers sur Bezonde

                                   

- Saint Maurice sur Fessard

                                             

- Ouzouer sous Bellegarde

                                   

- Pannes

  

Le bassin versant de la Bezonde est alimenté sur son tiers amont par les eaux de ruissellements de la Forêt ainsi que par la nappe de Beauce sur sa partie aval.

 

La Bezonde et ses affluents prennent naissance en forêt d’Orléans puis traversent des zones agricoles où sont cultivés divers céréales et oléo protéagineux.

 

Les principaux affluents de le Bezonde sont :

  • Le Huillard et la Motte-Bucy (rive droite)

  • La Poterie et le Pontet (rive droite)

  • Le Limetin et le Dandelot (rive droite)

La Bezonde sur la commune de Ladon 

 

Sur le périmètre du SIVLO…

 

Le périmètre actuel du SIVLO a été constitué suite à la fusion de plusieurs syndicats de rivières du bassin versant du Loing. 

 

Le Syndicat Intercommunal du Bassin de la Bezonde et du Huillard a fusionné en 2014 avec le SIVLO pour élaborer une gouvernance globale à l’échelle du bassin.

 

Le 1er janvier 2015, suite à une extension du périmètre,les communes de Sury aux Bois, Chatenoy, Vieilles Maisons sur Joudry, Coudroy, Fréville du Gâtinais, Mézières en Gâtinais et Corquileroy ont rejoint le SIVLO. 

Carte du comité de bassin Bezonde 

Composition du comité de bassin 

 

Aujourd’hui, le comité de Bassin Bezonde représente 34 communes du bassin du Loing.

 

 

Plan de la rectification de la Bezonde à Villemoutiers en 1968

 

 

Perturbations et objectifs

 

Le Syndicat de la Bezonde a été fondé en 1938, il regroupait à l’époque 9 communes sur la seule vallée de la Bezonde. Le périmètre du Syndicat fut étendu aux vallées du Huillard dans les années 40, de la Poterie et du Limetin par la suite.

 

A l’origine de sa création, le Syndicat s’était donné pour priorité « l’assainissement agricole » (mentionné dans les statuts originaux). 

 

Il faut comprendre dans le terme « assainissement agricole » le fait de pouvoir cultiver en maîtrisant les cours d’eau (crues, zones inondables, zones humides…).

 

Ces travaux ont pris une dimension particulière à la fin des années 1970 et pendant les années 1980, périodes durant lesquelles de grands travaux à l’aide d’engins de chantiers ont été réalisés.

 

Ces travaux étaient destinés à limiter l’impact des crues, notamment dans la traversée des agglomérations de Bellegarde et Ladon.

 

Des ouvrages hydrauliques (barrages) ont également été installés pour compenser le sur-élargissement des cours d’eau, constituant ainsi une entrave à la continuité écologique (libre circulation des sédiments et de la faune aquatique).

 

Lors des périodes les plus sèches, le cloisonnement des rivières peut entrainer des ruptures d’écoulement.

Barrage à clapet sur la Bezonde - Commune de Ladon 
La Bezonde à Villemoutiers - Crue de 1983   

En amont de chaque ouvrage la stagnation et le réchauffement de l’eau peuvent entrainer des risques d’assecs en aval et des mortalités piscicoles conséquentes.

 

Les modifications physiques des rivières du bassin de la Bezonde ont également eu pour impact d’accélérer la vitesse des écoulements vers les communes situées en aval lors de fortes précipitations.

L’augmentation des vitesses d’écoulement accentue également des érosions de berges fragilisant l’équilibre des milieux aquatiques.

 

Depuis les années 2000, en suivant les réglementations européennes et nationales, les travaux de restauration et d’entretien visent à reconquérir une bonne qualité chimique et écologique des milieux aquatiques afin de répondre à la Directive Cadre sur l’Eau (DCE).

 

La Bezonde à un objectif d’atteinte du bon état écologique de sa masse d’eau d’ici 2021.

  Les berges de la Bezonde fragilisées par les vitesses d'écoulement - St Maurice sur Fessard

 

Pour atteindre ces objectifs, des travaux de restauration et de renaturation ont déjà été réalisés sur certaines communes.

  

En 2006, sous l’impulsion des services de l’état le syndicat met en place une déclaration d’intérêt général. C’est un outil réglementaire légitimant la dépense d’argent public sur des terrains privés (rivières non-domaniales).

 

Cette DIG regroupait 4 grands types de travaux :

 

  • Travaux de restauration d’annexes hydrauliques (lutte contre les inondations, restauration de frayères…)

  • Travaux de protections de berges en génie végétal

  • Travaux de renaturation (aménagements piscicoles…)

  • Travaux de suppression et d’aménagements d’ouvrages

 

Travaux réalisés sur le périmètre du SIVLO 

 

Pour plus d'information sur les travaux, cliquer sur le lien suivant :

 

Renaturation de la Bezonde à Ladon

 

Exemple de travaux de restauration sur le bassin de la Bezonde:

 

Restauration de la continuité écologique et morphologique de la Bezonde à Quiers en 2008 Restauration de la continuité écologique et morphologique de la Bezonde à Quiers en 2008

Restauration de la continuité écologique et morphologique de la Bezonde à Quiers sur Bezonde en 2008

   

Réalisation de pièges à sédiments sur la Bezonde à Pannes en 2009

Réalisation de pièges à sédiments sur la Bezonde à Pannes en 2009

Réalisation de pièges à sédiments sur la Bezonde à Pannes en 2009

   

Protection de berge en génie végétal et renaturation du Huillard à Presnoy en 2010

Protection de berge en génie végétal et renaturation du Huillard à Presnoy en 2010

Protection de berge en génie végétal et renaturation du Huillard à Presnoy en 2010

   

Protection de berge en génie végétal sur la Bezonde à St Maurice sur Fessard en 2011

Protection de berge en génie végétal sur la Bezonde à St Maurice sur Fessard en 2011

Protection de berge en génie végétal sur la Bezonde à St Maurice sur Fessard en 2011

 

 

 
SIVLO

 

Présentation générale

Le Solin prend sa source à l’étang de la Brénaudière au sud de la commune du Moulinet sur Solin et conflue avec le Loing sur la commune de Châlette sur Loing.

Affluent rive gauche du Loing, ce cours d’eau est non domanial et classé en 2ème catégorie piscicole.

 

Le Solin s’étend sur un linéaire d’environ 30 km et traverse les communes suivantes : 

 

                                         

- Le Moulinet sur Solin

                     

- Vimory

                                         

- Montereau

                     

- Villemandeur

                                         

- La Cour Marigny

                     

- Pannes

                                         

- Oussoy en Gâtinais

                     

- Châlette sur Loing

 

Le Solin sur la commune de Vimory

Le Solin sur la commune de Vimory

 

Le bassin versant du Solin est alimenté par la nappe de Beauce.

 

Le Solin et ses affluents prennent naissance en forêt d’Orléans puis traversent des zones agricoles où sont cultivés divers céréales et oléoprotéagineux.

 

Enfin, la partie aval du bassin est implantée dans la zone urbaine de l’Agglomération Montargoise.

 

Sur le périmètre du SIVLO…

Le périmètre actuel du SIVLO a été constitué suite à la fusion de plusieurs syndicats présents au sein du bassin versant du Loing.

Le Syndicat Intercommunal d’Aménagement du Bassin du Solin a fusionné en 2014 avec le SIVLO pour élaborer une gouvernance commune à l’échelle du bassin.

Le 1er janvier 2015, suite à une extension du périmètre, la commune de Montereau a rejoint le SIVLO.

 

Aujourd’hui, 16 communes du bassin du Solin font parties du périmètre du SIVLO. Seule la commune du Moulinet sur Solin ne fait pas partie du syndicat.

 

Les principaux affluents du Solin sont :

  • Le ru Saint Martin (rive droite)

  • La Menotte (rive gauche)

  • La Treille (rive gauche)

  • Le ru aux Cerfs (rive gauche)

 

   Carte du comité de bassin Solin

 

Clapet hydraulique sur la commune de Vimory

 Clapet hydraulique sur la commune de Vimory

   

Perturbations et objectifs

Entre 1960 et 1990, de lourds travaux d’aménagements ont été entrepris sur l’ensemble du bassin du Loing et principalement sur les affluents rive gauche.

 

A partir de 1962 (date de sa création), le Syndicat Intercommunal d’Aménagement du Bassin du Solin s’est fixé pour objectifs la modification de l’écoulement de la rivière en période de crues et le drainage des terres agricoles, principalement sur la partie médiane et aval du bassin versant. 

 

De gros travaux d’aménagement se sont étalés sur 12 années et ont compris des curages, des recalibrages, des rectifications du cours d’eau et la mise en place d’ouvrages hydrauliques. 

 

Ces ouvrages hydrauliques, mis en place pour compenser le sur-élargissement du cours d’eau, constituent une entrave à la continuité écologique (libre circulation des sédiments et de la faune aquatique).

Sur le seul cours du Solin, 19 barrages sont implantés (soit en moyenne un barrage tous les 1,5 km).

 

Lors des périodes les plus sèches, le cloisonnement de la rivière entraine une rupture du débit, une stagnation et un réchauffement de l’eau ; pouvant causer des risques d’assec en aval et une mortalité piscicole conséquente.

   

Une partie du débit du Solin s'écoulant dans le Siphon de Buges 

Une partie du débit du Solin s'écoulant dans le Siphon de Buges

 

Evolution du lit du Solin lors des soixante dernières années...

 

Localisation de Villemandeur (source : Géoportail) 

 

Avant les travaux d'aménagement en 1954

Avant les travaux d'aménagement en 1954

Pendant les travaux d'aménagement en 1965

 Pendant les travaux d'aménagement en 1965

Cours d'eau recalibré et rectifié en 2014

Cours d'eau recalibré et rectifié en 2014

 

La partie amont du bassin versant subie aussi plusieurs dysfonctionnements puisque de nombreux plans d’eau sur cours sont implantés sur le lit du Solin et de ses affluents.

 

Ces plans d’eau ont un impact non négligeable sur :

  • L’interruption et la modification de débit

  • La libre circulation des poissons et des sédiments

  • La banalisation d’habitats aquatiques

  • Le réchauffement et l’évaporation de l’eau en période estivale.

 

Interception du cours de la Trève par la rigole de Courpalet

Interception du cours de la Trève par la rigole de Courpalet

 

Enfin, la rigole de Courpalet, crée pour alimenter en eau le canal d’Orléans, traverse le lit de plusieurs affluents (Menotte, Treille) et intercepte les eaux d’une grande partie du bassin versant. En période sèche, la non-restitution de cette eau à la rivière peut engendrer des problématiques sur les débits des cours d’eau.

 

Depuis les années 2000, en suivant les réglementations européennes et nationales, les travaux de restauration et d’entretien visent à reconquérir une bonne qualité chimique et écologique des milieux aquatiques afin de répondre à la Directive Cadre sur l’Eau (DCE). Le Solin à un objectif d’atteinte du bon état écologique de sa masse d’eau d’ici 2021.

 

Pour atteindre ces objectifs, des travaux devront être réalisés sur la restauration de la continuité écologique et la restauration hydromorphologique du Solin.

 

Dans ce cadre, une première étude, engagée par l’ancien Syndicat du Solin et reprise par le SIVLO suite à la fusion, est actuellement en cours. 

 

L’objectif finale de cette étude est d’effectuer des travaux de renaturation du lit du Solin sur les communes de Villemandeur, Pannes et Châlette sur Loing ; afin de restaurer un tronçon de rivière de 3 300 mètres linéaires. Une première phase de communication auprès de la population a été réalisé à l'aide d'une plaquette de communication distributées aux propriétaires et à disposition dans les communes concernées.

  Plaquette de communication Solin 

 Actuellement en phase dite d’Avant-Projet, plusieurs scénarios de travaux sont encore étudiés par le bureau d’études, les élus du SIVLO et les partenaires techniques et financiers.

 

 

 
SIVLO

 

Présentation générale

 

Le Puiseaux et le Vernisson sont deux rivières alimentées par la nappe de Beauce (sous bassin du Montargois). Elles prennent naissance au Sud-Est du département du Loiret, s’écoulent vers le Nord pour ensuite confluer à Montargis peu avant de rejoindre le Loing. Ces rivières sont classées en 2ème catégorie piscicole.

 

Le Puiseaux est un affluent rive gauche du Loing. Cette rivière prend sa source sur la commune Les Choux dans la forêt d’Orléans, et se jette dans le canal de Briare à Montargis.

 

Avec son linéaire d’environ 37 km, elle traverse les communes de : 

 

                                                 

- Les Choux

 

- Vimory

                                               
                                                 

- Langesse

 

- Mormant sur Vernisson

                                               
                                                 

- Varennes Changy

 

- Amilly

                                               
                                                 

- Nogent sur Vernisson

 

- Villemandeur

                                               
                                                 

- Ouzouer des Champs

 

- Montargis

                                               
                                                 

- Saint Hilaire sur Puiseaux

 

 

                                               
            
Méandre du Puiseaux au Lycée du Cheznoy à Amilly

 

Le Vernisson, affluent rive gauche du Loing, prend sa source sur la commune de la Bussière avant de confluer avec le Puiseaux sur la commune de Montargis.

 

Avec son linéaire d’environ 40 km, le Vernisson traverse les communes suivantes :

 

     

- La Bussière

      Le Vernisson traversant un boisement à Cortrat 
     

- Boismorand

     
     

- Nogent sur Vernisson

     
     

- Pressigny les Pins

     
     

- Cortrat

     
     

- Solterre

     
     

- Mormant sur Vernisson

     
     

- Conflans sur Loing

     
     

- Villemandeur

     
     

- Amilly

     
     

- Montargis

     

 

 Carte du Comité de bassin Puiseaux Vernisson

Composition du comité de bassin

 

Sur le périmètre du SIVLO…

 

Le périmètre actuel du SIVLO a été créé suite à la fusion de plusieurs syndicats présents au sein du bassin versant du Loing.

Le Syndicat Intercommunal d’Aménagement du Bassin du Puiseaux Vernisson (SIABPV) a fusionné en 2013 avec le SIVLO pour élaborer une gouvernance commune à l’échelle du bassin.

Le 1er janvier 2015, suite à une extension du périmètre, les communes de La Bussière et Boismorand ont rejoints le SIVLO.

Aujourd’hui, 24 communes du bassin du Puiseaux et du Vernisson font parties du périmètre du SIVLO. La totalité du cours du Vernisson, de sa source à sa confluence avec le Puiseaux, est comprise dans celui-ci. Seules les communes du Moulinet sur Solin et Les Choux ne font pas partie du syndicat.

 

Perturbations et objectifs

 

Entre 1960 et 1990, de lourds travaux d’aménagements ont été entrepris sur l’ensemble du bassin du Loing et principalement sur les affluents rive gauche.

Ces travaux, effectués pour modifier les capacités hydrauliques de la rivière, ont été les suivants :

 

  • Le recalibrage et la rectification du lit de la rivière, entrainant la déconnexion de zones humides et d’anciens bras de la rivière.

  • L’implantation d’ouvrages hydrauliques de type barrages, entrainant le cloisonnement de la rivière et une entrave à la continuité écologique.

  • L’implantation de plans d’eau sur cours entrainant une entrave à la continuité écologique et une évaporation importante de l’eau en période estivale.

  • L’assainissement des parcelles du lit majeur.

  Ouvrage hydraulique sur le cours du Puiseaux assec à Almilly - Juillet 2015 

 

Ces bassins versants comptent pas moins de 47 ouvrages hydrauliques et 27 plans d’eau sur cours. De plus, ces deux rivières subissent des assecs récurrents lors des périodes estivales très sèches.

 

Crue du Puiseaux au Lycée du Chesnoy en mai 2015 Assec du Puiseaux au Lycée du Chesnoy en juillet 2015

 

Depuis les années 2000, en suivant les réglementations européennes et nationales, les travaux de restauration et d’entretien visent à reconquérir une bonne qualité chimique et écologique des milieux aquatiques afin de répondre à la Directive Cadre sur l’Eau (DCE).

 

Etang sur cours à Nogent sur Vernisson    

 

Plusieurs travaux ont été effectués dans ce sens par le SIVLO avec notamment de l’entretien de ripisylve, des travaux de restauration sur la morphologie du lit ou encore le démantèlement d’ouvrages bloquant la circulation des sédiments et de la faune piscicole.

Le Puiseaux a un objectif d’atteinte du bon écologique d’ici 2027, tandis que le Vernisson a le même objectif fixé pour 2021.

 

 

Dans ces objectifs d’atteinte du bon état écologique, il y aura plusieurs études et travaux à réaliser durant les années à venir sur, entre autres, l’effacement d’ouvrages hydrauliques ou la déconnexion de plans d’eau sur cours.

 

Travaux réalisés sur le périmètre du SIVLO 

 

Pour plus d'information sur les travaux, cliquer sur le lien suivant : 

 

 Restauration de la continuité écologique du Vernisson à Pressigny les Pins

 

 Restauration de la continuité écologique du Vernisson

 

Restauration de la continuité écologique du Puiseaux

 
SIVLO

 

Présentation générale

 

Le Loing, affluent rive gauche de la Seine, possède un bassin versant de 4 150 km2. A cheval sur trois départements (l’Yonne, le Loiret et la Seine et Marne), elle prend sa source à Sainte Colombe sur Loing dans l’Yonne et conflue avec la Seine à Saint Mammès.

 

Avec son linéaire de 166 km, il traverse les communes de :

 

De sa source à la limite de l’Yonne : 

 

   

 

 

 

 

 

Source du Loing 

- Sainte Colombe sur Loing

 

   

- Saint Martin des Champs

 

 

 

 

- Saint Sauveur en Puisaye

 

   

- Saint Privé

 

 

 

 

- Moutiers en Puisaye

 

   

- Bléneau

 

 

 

 

- Saint Fargeau

 

   

- Rogny les Sept Ecluses    

 

 

 

 

 

 

   

 

 

 

 

 

 

 

   

 

 

 

 

 

 Sa traversé dans le Loiret:

    
Le Loing à Montargis   
   

- Dammarie sur Loing

 

 

 

 

 

 

 

- Montargis

   

- Sainte Geneviève des Bois

 

 

 

 

 

 

 

- Châlette sur Loing

   

- Châtillon Coligny 

 

 

 

 

 

 

 

- Cepoy

   

- Montbouy

 

 

 

 

 

 

 

- Girolles

   

- Montcresson

 

 

 

 

 

 

 

- Fontenay sur Loing

   

- Conflans sur Loing

 

 

 

 

 

 

 

- Nargis

   

- Amilly

 

 

 

 

 

 

 

- Dordives

         

Son passage de la Seine et Marne à son arrivée en Seine :

 

 

- Château Landon

            

- Grez sur Loing

 

- Souppes sur Loing

         

- Bourron Marlotte

 

- La Madeleine sur Loing

         

- Montigny sur Loing

 

- Poligny

         

- La Genevraye

 

- Bagneaux sur Loing

         

- Episy

 

- Saint Pierre Lès Nemours

         

- Orvanne

 

- Nemours

         

- Veneux les Sablons

 

- Montcourt - Fromonville

         

- Saint Mammès

 
 Entretien du Loing                

Alimentée par la Nappe de craie, le Loing voit son cours perturbé par la présence de nombreux étangs

sur sa partie amont et celui-ci s’élargit par l’accumulation de petits ruisseaux donnant rapidement de l’importance au Loing.

A partir de Rogny les Sept Ecluses, nous nous trouvons sur une rivière typique de plaine alluviale aménagée au 19 ème siècle pour la navigation.

 

Le Loing compte cinq affluents rive gauche (le Puiseaux, le Vernisson, le Solin, la Bezonde et le Fusain) ; puis neuf affluents en rive droite (Ouanne, Cléry, Betz, Orvanne,…).

Classé en deuxième catégorie piscicole, le Loing héberge une grande diversité d’espèces typique d’un cours d’eau de plaine à écoulement lent telles que le brochet, la perche, le gardon, la brème ou encore l’anguille.

 

 

 

 

  • Sur le périmètre du SIVLO…

 

Le syndicat du SIVLO a été créé suite à la fusion de nombreux syndicats présents au sein du bassin versant du Loing.

Aujourd’hui, le SIVLO gère le Loing dans son intégralité sur le département du Loiret, soit de Dammarie sur Loing à Dordives. Près de 70.2 km de linéaire de rivières sont gérés, sur 14 communes divisées en deux sous bassin ; le bassin du Loing Amont et le bassin du Loing Aval couvrant un bassin versant de 1755 km2. La particularité du Loing est la présence de nombreux moulins ainsi que l’utilisation de cette rivière pour la navigation sur certains secteurs.

    Carte du Comité de bassin Loing Amont

Composition du comité de bassin 


  • Le Loing Amont 

 

Le bassin versant du Loing Amont s’étend sur 22 communes. Le Loing Amont commence sont périples sur le périmètre du SIVLO à Dammarie sur Loing jusqu’à Conflans sur Loing où il conflue avec l’Ouanne ; sur son secteur aval, le Loing est plus couramment appelé Loing Aval.

Les principaux affluents sur ce secteur sont : l’Aveyron, le Milleron, le ru Simon et le ru du Dorlot en rive droite ; puis le ru du Talot en rive gauche.

 

  • Perturbations et objectifs

 

Entre 1960 et 1990, beaucoup d’aménagements ont été entrepris sur l’ensemble du bassin afin de modifier les capacités hydrauliques de la rivière. Les principaux ont été :

 

  • L’assainissement des parcelles avec la mise en place de buse

  • L’implantation d’ouvrages hydrauliques de type barrages

  • La rectification du lit de la rivière.

 

Renaturation Aveyron        

Depuis les années 2000, en suivant les réglementations européennes et nationales, les travaux de restauration et d’entretien visent à reconquérir une bonne qualité chimique et écologique des milieux aquatiques afin de répondre à la Directive Cadre sur l’Eau (DCE). Plusieurs travaux ont été effectués dans ce sens par le SIVLO avec notamment de l’entretien de ripisylve, la mise en place de protection de berges, le démantèlement d’ouvrage bloquant la circulation des sédiments et de la faune piscicole ainsi que de la recharge granulométrique.

 

 

Le Loing est actuellement classé en bon état écologique par l’Agence de l’Eau Seine Normandie  en vue des objectifs européens. Les principales actions à mener sont sur la restauration de la continuité écologique. En effet de nombreux ouvrages transversaux (seuil, clapet,…), ancien moulin (vannage, déversoir,…) n’ayant plus de fonctions entravant la libre circulation des poissons et des sédiments sur le cours du Loing.

Suite à une étude menée en 2008/2009 sur l’ensemble des ouvrages, le SIVLO s’est engagé dans un programme pluriannuel de 5 ans, à les aménager afin de les rendre franchissables.

      Le Loing au dévesoir du Château de Nailly à Dammarie sur Loing

 

Sur les 17 ouvrages retenus sur ce projet parmi les 80 ouvrages étudiés, 9 sont présents le Loing (8 sur le cours de l’Ouanne). Au jour d’aujourd’hui, 2 ouvrages ont été effacés et 4 sont actuellement en cours d’étude.

 

En concertation avec les différents partenaires techniques et financiers, les élus et les riverains, plusieurs chantiers ont été initiés ; à l’image des travaux de reméandrage du Milleron réalisé sur la commune d'Aillant sur Milleron. (cf. photo ci-contre) 

 

                                                            Le Milleron

 

Travaux réalisés sur le périmètre du SIVLO

 

Pour plus d'information sur les travaux, cliquer sur le lien suivant :

 

 Travaux de reméandrage du Milleron 

 
SIVLO

 

Présentation générale

 

L’Ouanne, affluent rive droite du Loing, possède un bassin versant de 950 km². A cheval sur deux départements (l’Yonne et le Loiret), elle prend sa source sur la commune d’Ouanne dans l’Yonne et conflue avec le Loing à Conflans sur Loing.

 

Avec son linéaire de 84 km, elle traverse les communes de :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

- Ouanne (89)

L'Ouanne à Grandchamp (89)   

- Saint Martin sur Ouanne (89)

 

- Leugny (89)

 

- Charny (89) 

 

- Moulins sur Ouanne (89) 

 

- Chêne Arnoult (89 

 

- Toucy (89) 

 

- Douchy (45) 

 

- Dracy (89) 

 

- Triguères (45) 

 

- Villiers Saint Benoît (89) 

 

- Château Renard (45) 

 

- Grandchamp (89) 

 

- Gy les Nonains (45) 

 

- Saint Denis sur Ouanne (89)    

 

- Saint Germain des Près (45)    

 

- Malicorne (89) 

 

- Conflans sur Loing (45) 

 

Alimentée par la Nappe de craie et des calcaires du Gâtinais, l’Ouanne coule dans une vallée bien marquée avec des boisements alluviaux et des prairies humides bien préservés en lit majeur.

Ses principaux affluents sont le Branlin  et le ru du Cuivre en rive gauche ; puis le Peruseau et la Chanteraine en rive droite.

Classé en première catégorie piscicole, l’Ouanne héberge une grande diversité d’espèces telles que la truite, la perche, le goujon, la vandoise ou encore l’anguille.

      Entretien Ouanne 

Carte du Comité de bassin Ouanne 

Composition du comité de bassin

   

 

Sur le périmètre du SIVLO

 

Le syndicat du SIVLO a été créé suite à une fusion entre le Syndicat Intercommunal de la Vallée du Loing et le Syndicat Intercommunal de la Vallée de l’Ouanne.

 Aujourd’hui, le SIVLO gère la partie aval de l’Ouanne, de Douchy à Conflans sur Loing. Près de 46 km linéaires de rivières sont gérés, sur 12 communes et un bassin versant couvrant 130 km².

Les principaux affluents sur ce secteur sont le ru de Montcorbon en rive droite ; puis ru du Cuivre et le ru des Etoits en rive gauche. La particularité de l’Ouanne sur ce secteur est qu’elle se divise en deux bras distinct jusqu’à la confluence avec le Loing.

 

Perturbations et objectifs

 

Entre 1960 et 1990, beaucoup d’aménagements ont été entrepris sur l’ensemble du bassin afin de modifier les capacités hydrauliques de la rivière. Les principaux ont été :

 

  •  L’assainissement des parcelles avec la mise en place de busages

  •  L’implantation d’ouvrages hydrauliques de type barrages

  •  La rectification du lit de la rivière

 

Recharge granulométrique sur le ru du Cuivre    

Depuis les années 2000, en suivant les réglementations européennes et nationales, les travaux de restauration et d’entretien visent à reconquérir une bonne qualité des milieux aquatiques. Plusieurs travaux ont été effectués dans ce sens par le SIVLO avec notamment de l’entretien de ripisylve, la mise en place de protection de berges ou encore de la recharge granulométrique.

L’Ouanne est actuellement classé en bon état écologique par l’Agence de l’eau Seine-Normandie en vue des objectifs européens. Les principales actions à mener sont sur la restauration de la continuité écologique. En effet, de nombreux ouvrages transversaux entravent la libre circulation des poissons et des sédiments sur le cours de l’Ouanne.

 

Suite à une étude menée en 2008/2009 sur l’ensemble des ouvrages, le SIVLO s’est engagé, dans un programme pluriannuel de 5 ans, à les aménager afin de les rendre franchissables. Sur les 17 ouvrages retenus sur ce projet, 8 sont présents sur l’Ouanne (9 sur le cours du Loing).

 

 

 

 

 

Moulin du Bourg
L'Ouanne après travaux dans le centre bourg de Château Renard      

En concertation avec les différents partenaires techniques et financiers, les élus et les riverains, plusieurs chantiers ont été initiés ; à l’image des travaux sur le moulin du Bout, dans le centre de Château Renard (cf photo ci-contre).

 

Travaux réalisés sur le périmètre du SIVLO  

 

Pour plus d'information sur les travaux, cliquer sur le lien suivant :

 

Travaux de restauration de la continuité écologique de l'Ouanne à Château Renard

 
SIVLO

 

Présentation générale

 

La Cléry est une rivière non-domaniale qui coule dans les départements de l'Yonne et principalement dans le nord-est du Loiret. Elle est un affluent rive droite  du Loing, qui prend sa source dans la commune de Egriselles le Bocage, dans l’Yonne, et qui se jette dans le Loing, à Fontenay-sur-Loing, commune du Loiret. Son bassin versant couvre environ 270 km².

 

 La Cléry est une rivière classée en 1ère catégorie piscicole. Son bassin abrite plusieurs zones identifiées pour leur patrimoine naturel remarquable (ZNIEFF, site Natura 2000).

 

Avec une longueur de 43,1 km elle traverse le territoire de treize communes, citées ici d'amont en aval :

 

De sa source à la limite de l'Yonne :

  La Vallée de la Cléry à Saint Hilaire les Andrésis

- Egriselles le Bocage

 

- Vernoy

 

- Savigny sur Clairis

 
   
La Cléry à La Selle sur le Bied        
 

Sa traversé dans le Loiret pour rejoindre la confluence avec le Loing :

 

- Courtenay

 

- La Selle sur le Bied

 

- Saint Hilaire les Andrésis

 

- Griselles

 

- Chantecocq

 

- Ferrières en Gâtinais

 

- Courtemaux

 

- Dordives

 

- Saint Loup de Gonois

 

- Fontenay sur Loing

 

Sur le périmètre du SIVLO… 

 

Le Syndicat du SIVLO a été créé suite à la fusion de nombreux syndicats présents au sein du bassin versant du Loing. Au 1er janvier 2014 le Syndicat mixte d’études et de travaux pour l’aménagement de la vallée de la Cléry se regroupe avec le SIVLO, qui devient alors gestionnaire de l’ensemble du Bassin de la Cléry.

Les principaux affluents sur ce secteur sont le  ru de Bougis, Le ru des Haies de la Ville, qui []prend sa source dans le sud de la commune de Courtenay puis passe sur Saint-Hilaire-les-Andrésis et conflue en aval de Courtenay, le ru de la Pense-Folie, ainsi que le ru de la vallée Saint-Jacques.

Carte du comité de bassin Cléry 

Composition du comité de bassin

  

Perturbations et objectifs

 

Beaucoup d’aménagements ont été entrepris sur l’ensemble du bassin afin de modifier les capacités hydrauliques de la rivière. Les principaux ont été :

  • Les travaux de restauration de la continuité écologique 

  • Les travaux d’amélioration des cours d’eaux

  • La rectification, le recalibrage ou le curage du lit de la rivière.

     

Sur le linéaire de la Cléry 35 ouvrages hydrauliques (essentiellement des moulins) sont recensés.

 

Depuis les années 2000, en suivant les réglementations européennes et nationales, les travaux de restauration et d’entretien visent à reconquérir une bonne qualité chimique et écologique des milieux aquatiques afin de répondre à la Directive Cadre sur l’Eau (DCE).

 

La non dégradation de ce cours d’eau est essentiel au maintien de son fort potentiel halieutique.

 

L'ouvrage de la Pêcherie à Ferrières en Gâtinais   

Le SIVLO, en charge de la gestion du linéaire de la Cléry depuis le 1er janvier 2014, a établi un premier programme d’actions en ce sens. Il est prévu dans un premier temps d’effectuer des travaux d’entretien des berges et de lancer des études sur certains ouvrages dans le but de rétablir progressivement la continuité écologique sur ce cours d’eau. Des actions visant à limiter le piétinement par le bétail sont également envisagées en parallèle.

 

 Un chantier de création d’une passe à poisson a déjà été réalisé sur la commune de Ferrières-en-Gâtinais (août 2015). Pour plus d'information sur les travaux, cliquer sur le lien suivant :

 

Travaux réalisés sur le périmètre du SIVLO

 

Pour plus d'information sur les travaux, cliquer sur le lien suivant :

 

Création d'une passe à poissons sur la Cléry à Ferrières en Gâtinais

 
SIVLO

 

Présentation générale

 

Le Betz est un affluent rive droite du Loing qui coule dans les départements de l'Yonne, de la Seine et Marne et du Loiret. Sa source se situe au sud de la commune de Domats, dans le département de l’Yonne, et il se jette dans le Loing au niveau de Dordives dans le Loiret. Son bassin versant couvre environ 199 km², avec une forte dominante de territoires agricoles, environ 73%, et de surfaces boisées (22%).

Tout comme la Cléry, le Betz est classé en 1ère catégorie piscicole.

 

Avec un linéaire de 32,5 km cette rivière traverse le territoire de huit communes, citées ci-dessous :

 

 

Déversoir du Ru aux Moines à Dordives   

Dans l'Yonne :

Dans le Loiret :

- Domats

- Bazoches sur le Betz

- Montacher - Villegardin 

- Le Bignon Mirabeau

 

- Chevry sous le Bignon  

En Seine et Marne : 

- Chevannes

 - Bransles

- Dordives

 

 

 

 

Carte du comité de bassin Betz

Composition du comité de bassin 

 

Sur le périmètre du SIVLO…

 

Le Syndicat du SIVLO a été créé suite à la fusion de nombreux syndicats présents au sein du bassin versant du Loing. Au 1er janvier 2014 le Syndicat intercommunal pour l’aménagement et l’entretien du Betz fusionne avec le SIVLO. Le Syndicat de la Vallée du Loing gère aujourd’hui l’ensemble du bassin du Betz.

Le Betz compte un affluent principal, en rive gauche ; le ru de Sainte-Rose, d’une longueur de 13,5 km, prenant sa source sur la commune de Ervauville pour confluer  avec le Betz sur la commune de Chevannes. 

 

 

Perturbations et objectifs

 

Différentes perturbations liées aux activités humaines ont été identifiées sur le bassin tel que :

  •  La présence d’ouvrages hydrauliques (21) ; moulins et seuils essentiellement

  •  La présence d’étangs sur le cours d’eau

  •  Des travaux de rectification, de recalibrage ou de curage du lit de la rivière effectués par le passé.

     

Depuis les années 2000, en suivant les réglementations européennes et nationales, les travaux de restauration et d’entretien visent à reconquérir une bonne qualité chimique et écologique des milieux aquatiques afin de répondre à la Directive Cadre sur l’Eau (DCE).

 

Le Betz à Dordives (45)    

Un premier programme d’action a été établi par le Syndicat. Plusieurs ouvrages sont à l’étude pour restaurer la continuité écologique du cours d’eau. Du fait de la présence de  l’activité d’élevage sur les bords du Betz des mesures agro-environnementales sont envisagées : pose de clôtures, aménagement ou restauration d’abreuvoirs. De l’entretien ponctuel de la ripisylve est également prévu sur le linéaire du Betz.

 

 

 

 
SIVLO

Mieux comprendre les milieux aquatiques

 
 

Les partenaires du SIVLO :